main-image

Face à la crise du Covid-19, les perspectives des investissements n’offrent pas toutes la même visibilité.

Certains secteurs sont plus touchés que d’autres. Investir en EHPAD, c’est bénéficier d’un rendement élevé et stable, entre 4 et 6 % net versés par l’Etat.Un marché régulé, sécurisé, avec des loyers en grande partie versés par l’État.Pour rappel, un EHPAD est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Ces résidences médicalisées sont régulées par l’État. En effet, chaque EHPAD doit faire l’objet d’une convention entre le Conseil général régional, l’ARS (Agence régionale de la Santé), et le gestionnaire de l’établissement. Cette condition sine qua non à leur création permet aux résidences de bénéficier de subventions de la part des collectivités.Pour l’investisseur particulier, c’est donc l’assurance de se tourner vers un marché sécurisé, réglementé, et auprès d’un organisme agréé.

Cela protège aussi des risques de sur-création d’EHPAD et d’éventuelles baisses du taux d’occupation.EN SAVOIR PLUS– Un rendement attractif.Investir en EHPAD, c’est aussi bénéficier d’un rendement élevé et stable, entre 4 et 6 % net, sans frais de gestion. En effet, le particulier investisseur échappe à toute contrainte de gestion, qui est prise en charge par le gestionnaire.- Pas de vacances locatives.  

Autre avantage fondamental : les loyers vous seront versés, que la chambre soit ou non occupée, car le contrat de location est signé entre le gestionnaire et l’investisseur.

Ce dernier n’a ainsi aucun lien contractuel avec l’occupant de la chambre. Donc aucun risque de vacances locatives comme dans un investissement traditionnel.– Une fiscalité avantageuse.D’autre part, grâce au statut LMNP(Loueur de meublé non professionnel), vous bénéficiez d’avantages fiscaux très attractifs. Que vous soyez ou non expatrié, vous avez droit à ce dispositif, qui vous permet, entre autres, de bénéficier d’un amortissement de l’impôt sur les revenus perçus.

Cette fiscalité avantageuse s’accompagne d’une sécurité sur le long terme : en EHPAD, le bail de location s’étend généralement entre 10 et 15 ans.Le nombre de personnes âgées est en constante augmentation.

Une étude de l’INSEE parue en 2019 révèle un fait surprenant : en 2050, la France devrait compter 7 millions de personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie, contre 2,5 millions en 2015. Une telle projection impliquerait d’augmenter le nombre de places en EHPAD de plus de 50 % d’ici à 2050.

Les pouvoirs publics, dans l’incapacité de répondre à une telle demande, sollicitent aujourd’hui l’aide des investisseurs privés, les incitant à se tourner vers ce marché. La pénurie de résidences sanitaires est donc bien réelle.  Investir en EHPAD en France, c’est faire le choix d’un placement à visée sociale, et d’un marché sécurisé où la demande est largement supérieure à l’offre.

DEMANDE D’INFORMATION