Accueil  Actualité Europe

Par   Sophia Ava YEET MAGAZINE | Mis à jour à  0439 GMT (1239 HKT)   12 Février  2022

https://fb.watch/b7rVoCMN9L/

Inspirés par les manifestations d'Ottawa, des automobilistes français se joignent au «convoi de la liberté» à destination de Paris

Publié le:12/02/2022 - 19:34

Un homme colle une affiche sur sa camionnette au départ du "convoi de la liberté" du sud-ouest, à destination de Paris, le 9 février 2022.
Un homme colle une affiche sur sa camionnette au départ du "convoi de la liberté" du sud-ouest, à destination de Paris, le 9 février 2022. © Gaizka Iroz, AFP

Une version française du « Freedom Convoy » du Canada a pris la route jeudi, avec des centaines d'automobilistes en direction de la capitale. La plupart des membres s'opposent au laissez-passer vaccinal de la France, mais certains voient la manifestation comme une continuation du mouvement des gilets jaunes qui a secoué le pays avant la pandémie.

Ils ont paralysé Ottawa pendant près de deux semaines et ont l'intention de rester sur place. Depuis le 29 janvier, des centaines de camionneurs du « Freedom Convoy » ont coupé l'accès aux routes principales de la capitale du Canada pour protester contre les restrictions imposées par le gouvernement en cas de pandémie. Le blocus a incité les autorités locales à déclarer l'état d'urgence le 6 février et a contraint les usines automobiles à fermer . Les camionneurs ont coupé l'accès aux passages frontaliers américains mais depuis dimanche soir, la police a saisi des milliers de litres de carburant et commence à immobiliser les véhicules.

Le mouvement a éclaté pour la première fois lorsque des camionneurs canadiens traversant la frontière vers les États-Unis ont été frappés d'un mandat de vaccination ou de quarantaine. Mais maintenant, le «convoi de la liberté» s'est transformé en une protestation plus répandue contre les politiques gouvernementales de Justin Trudeau et a fait son chemin à travers le monde de la Nouvelle-Zélande à la France, où les manifestants du laissez-passer vaccinal forment un convoi pour bloquer l'accès à la capitale du pays ce week-end.

Les fantômes d'un passé de gilet jaune ?

Galvanisés par l'occupation à Ottawa, les automobilistes du sud de la France organisent ce qu'ils appellent un « convoi de la liberté » et se dirigent vers Paris pour exiger la fin du programme de laissez-passer santé du pays .PUBLICITÉ

Des départs d'autres villes françaises devraient avoir lieu jeudi, mais les autorités policières parisiennes ont déclaré qu'elles empêcheraient le convoi d'entrer dans la ville et empêcheraient les manifestants de bloquer la capitale. Dans un communiqué, la préfecture de police précise qu'en raison du "risque de troubles à l'ordre public", elle a interdit "de telles manifestations" du vendredi 11 au lundi 14 février inclus.

Les médias sociaux comme Facebook ont ​​bourdonné d'appels pour rejoindre le « convoi de la liberté » français au cours du week-end, certains groupes rassemblant jusqu'à 340 000 membres en quelques jours seulement. Des groupes de messagerie cryptés sur Telegram ont réuni des dizaines de milliers de supporters qui échangent des cartes détaillées pour les conducteurs se rendant à Paris motivés pour protester contre les restrictions françaises de Covid-19, selon le New York Times .

Certains manifestants ont appelé à ce que le convoi se poursuive au cœur de la plupart des institutions de l'Union européenne, Bruxelles, après avoir convergé vers Paris. Mais la police bruxelloise a également interdit les manifestations pour empêcher l'arrivée du convoi.

L'imitation du mouvement canadien en France a rappelé les gilets jaunes, un mouvement populaire de 2018-2019 qui a été déclenché par une manifestation contre la hausse des prix du carburant et a évolué pour inclure des griefs antigouvernementaux plus généraux. Il a été maintenu en vie par certains organisateurs du convoi français, comme l'activiste Rémi Monde (pseudonyme), qui a participé aux manifestations des gilets jaunes et est devenu l'une des voix les plus en vue du convoi. Il s'oppose aux vaccins Covid-19 et utilise Facebook pour appeler "tous les gilets jaunes" à venir grossir les rangs du convoi, implorant les membres de "reprendre leur liberté".

>> Une année d'insurrection : comment les gilets jaunes ont laissé une "marque indélébile" sur la politique française

Des parallèles entre les deux mouvements ont également été établis par la candidate présidentielle d'extrême droite Marine Le Pen, qui a offert son soutien au « convoi de la liberté » et l'a qualifié « d'une autre forme des manifestations des gilets jaunes » sur la chaîne de télévision française Europe 1 .

Il est tentant de comparer le mouvement « Freedom Convoy » au Canada avec les manifestations des gilets jaunes de 2018-2019 en France. Les deux cherchent à occuper des routes et des intersections stratégiques, les manifestants français ciblant les ronds-points et les Canadiens bloquant désormais les passages terrestres entre les États-Unis et le Canada (et le convoi français cherchant à bloquer Paris). Les deux étaient largement organisés en ligne, presque exclusivement sur les réseaux sociaux. Les deux mouvements peuvent être attribués à une demande spécifique, comme le retrait de la taxe sur le carburant en France ou la fin des mandats de vaccination pour les camionneurs canadiens, qui s'est ensuite transformée en un mépris général pour les politiques gouvernementales. Les deux comprennent des membres de tous les horizons politiques.

Mais le « Freedom Convoy » du Canada a une base beaucoup plus petite que les Gilets jaunes, selon certains experts, et est « avant tout une affaire QAnon ». Selon Daniel Beland, sociologue politique et directeur de l'Institut d'études canadiennes de McGill, « les principaux organisateurs du « Freedom Convoy » sont issus de la frange politique la plus extrémiste.

Le groupe derrière le mouvement, Canada Unity, a été fondé par James Bauder, un conspirateur qui a publiquement soutenu la théorie de QAnon selon laquelle un réseau de pédophiles adorant Satan se mêle de la politique américaine (et mondiale). Bauder est également imprégné de théories du complot sur Covid-19, qu'il appelle « la plus grande arnaque de l'histoire ».

Reste que ce ne sont pas les seuls profils retrouvés dans les rangs du convoi. Le mouvement a également attiré une "minorité assez importante qui veut exprimer sa frustration face à la situation sanitaire et économique, sans avoir aucun engagement politique", a déclaré Beland à FRANCE 24.

Alors qui sont les membres outre-Atlantique en France, ralliant et rejoignant le « convoi de la liberté » ?

Pas seulement anti-vax

« Je suis ici aujourd'hui avec un certain nombre de citoyens qui prennent conscience que nous sommes en guerre contre un virus depuis le début. On nous vole beaucoup de libertés sous des prétextes qui n'ont rien de scientifique et encore moins de médical", a déclaré à l'AFP le retraité Xavier Le Gregam, qui rejoint le convoi à Brest. "Cela doit cesser, sinon l'avenir risque d'être très sombre."

Bien qu'il soit très populaire dans les cercles anti-vax français, de nombreux membres du "Convoi Liberté" français comme Le Gregam demandent le rétablissement des libertés restreintes pendant la pandémie et la fin du laissez-passer vaccinal en France. Certains experts y voient une pause par rapport aux rassemblements du samedi contre les restrictions de Covid-19 qui, parfois, ont amené jusqu'à 100 000 participants dans les rues de Paris.

Mais les demandes vont au-delà de la pandémie de Covid-19. "Ce ne sont pas que des pass anti-vaccins (ou anti-vax). Il y a d'autres griefs au sujet des libertés individuelles, ainsi que des échos des appels des gilets jaunes à un "référendum d'initiative citoyenne" [pour permettre aux citoyens d'examiner les propositions de politique gouvernementale] et des revendications plus générales concernant le pouvoir d'achat », a déclaré Jean-François Amadieu. , sociologue et professeur à l'Université de la Sorbonne à Paris,  a déclaré à RFI .

Bulletin quotidien

Recevez tous les matins l'essentiel de l'actualité internationale S'abonner

Enracinant l'argument d'Amadieu dans la réalité, un participant de l'ouest de la France a insisté pour que le convoi ne soit pas appelé anti-vax. Dans un entretien à franceinfo, le député Sylvain de Rochettes a déclaré : "Je ne suis pas contre le vaccin, je suis contre la vaccination obligatoire, l'aspect systémique."

La pluralité du mouvement est claire. Certains organisateurs s'opposent à une flambée des prix de l'essence, d'autres à une augmentation généralisée du coût de la vie. Et à part le groupe catholique dur Civitas, aucun syndicat ou parti politique spécifique ne se rallie derrière la bannière « convoi de la liberté ».

Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a déclaré mercredi qu'il comprenait la "lassitude" du public face aux restrictions de Covid-19, tout en soulignant que la France faisait partie des pays européens avec "le moins de restrictions portant atteinte à la liberté des citoyens". Il a indiqué que le laissez-passer vaccinal serait retiré "dès qu'il y aura une normalisation de la situation à l'intérieur des hôpitaux", éventuellement "fin mars, début avril".

Pendant ce temps, malgré l'interdiction policière, les membres du "Convoi de la liberté" français sont déterminés à rejoindre la capitale. "Jusqu'à Paris, même si c'est interdit, on va se débrouiller. On va aller (...) sans agressivité", a déclaré à l'AFP Olivier de Bretagne. "C'est une question de liberté avant tout, de reconquête de notre liberté, et de cohésion entre les gens. On est ensemble, c'est magnifique !"

Cet article est adapté de l' original en anglais .

CONTENU CONNEXE

La police parisienne annonce qu'elle empêchera le "convoi de la liberté" français d'entrer dans la capitale

Le « convoi de la liberté » d'Ottawa force la fermeture d'usines alors que Trudeau condamne les tactiques « inacceptables »

Des centaines de camionneurs bloquent Ottawa dans un « convoi de la liberté » pour protester contre les mandats de vaccination

CONTENU PROMOUVOIR

La taille du métaverse va être multiplié par 17 d'ici 2024. 3 actions qui peuvent rafler le pactole

La taille du métaverse va être multiplié par 17 d'ici 2024. 3…Sponsored by Héritage Éditions

Une nouvelle startup française bouleverse le secteur de l'énergie solaire

Une nouvelle startup française bouleverse le…Sponsorisé par SolarAnalyzer

Toulon : Vos panneaux solaires payés par la région si vous êtes propriétaire

Toulon : Vos panneaux solaires payés par la région…Sponsored by Primes Eco - Le guide des économies

La Russe Valieva - "petite fille fragile" sous les projecteurs du dopage

La Russe Valieva - "petite fille fragile" sous les projecteurs du dopage

Les États-Unis vont envoyer des navires de guerre et des avions de combat aux EAU après les attaques au Yémen

Les États-Unis vont envoyer des navires de guerre et des avions de chasse aux EAU après...

Les Olympiens naturalisés chinois marchent sur la ligne fine entre l'amour et le mépris

Les Olympiens naturalisés chinois marchent sur la fine ligne entre l'amour…

Le CBD, la molécule qui pourrait améliorer votre quotidien !

Le CBD, la molécule qui pourrait améliorer votre…Parrainé par Saveurs-CBD

Ces panneaux solaires financés par la région si vous habitez en Var

Ces panneaux solaires financés par la région si…Sponsored by Aides Panneaux Solaires

Les actions de l'hydrogène vont bouillir d'ici peu, anticipez leur explosion

Les actions de l'hydrogène vont bouillir d'ici peu…Sponsorisé par investisseur-de-crise.com

Se détartrer les dents sans aller chez le dentiste c’est maintenant possible

Se détartrer les dents sans aller chez le dentiste c’est…Sponsorisé par Dental Clean

D'enseignant du Kansas à chef de bataillon de l'État islamique

De professeur d'école du Kansas à bataillon de l'État islamique…

Une baleine à bosse s'échoue sur une plage de la Manche en France

Un tribunal de l'ONU ordonne à l'Ouganda de payer à la RD Congo 285 millions d'euros de dommages de guerre

Un tribunal de l'ONU ordonne à l'Ouganda de payer à la RD Congo 285 millions d'euros...

SUR LE MÊME SUJET
110222-maxar-russie-ukraine-m

12/02/2022

Des images satellites montrent que la Russie ajoute une pression militaire sur l'Ukraine

000_1ME3MQ

12/02/2022

Violences conjugales en France : Quand l'auteur est un policier

AP22041642065517

CRISE UKRAINIENNE12/02/2022

En direct: l'Allemagne conseille aux ressortissants de quitter l'Ukraine alors que les craintes d'une invasion russe s'intensifient

AP22042320968531

11/02/2022

Macron appelle au calme alors que les automobilistes français du "convoi de la liberté" se rapprochent de Paris

Des femmes participent à une manifestation de "hijabeuses", un collectif défendant le droit de porter le voile lors des compétitions, s'entraînent au Jardin du Luxembourg, à Paris, le 26 janvier 2022

PAR TERRE

11/02/2022

Les footballeuses musulmanes discutent avec le gouvernement français de l'interdiction du hijab dans le sport

000_1Q557A

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE11/02/2022

Explication : que fait un président français ?

000_9ZL7R4

11/02/2022

Macron annonce son intention de protéger l'Antarctique français lors du sommet "One Ocean"

000_9YZ9M8

11/02/2022

La France assouplira davantage les restrictions de Covid-19, supprimant les exigences relatives aux masques d'intérieur

AP22041641794249

COMME CELA S'EST PASSÉ11/02/2022

L'UE menace de sanctions les secteurs financier et énergétique de la Russie en cas d'invasion de l'Ukraine

Principal-1280x720-Kazib-Thouy-Kuzmanovic

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

10/02/2022

Pour les candidats "mineurs" de la France, la course à l'Élysée est une course contre la montre

000_9X3683

10/02/2022

La chef de la police de Londres, Cressida Dick, démissionne après une série de scandales

000_9Z39VC

CARACTÉRISTIQUE

10/02/2022

Inspirés par les manifestations d'Ottawa, des automobilistes français se joignent au «convoi de la liberté» à destination de Paris